Le reishi pour assurer la bonne santé de l'organisme

gros plan sur reishi

Le Ganoderma lucidum ou reishi figure parmi les champignons médicinaux chinois les plus connus à travers le monde, aux côtés du shiitaké, du maitaké ou encore du cordyceps.

Surnommé le « champignon de l'immortalité », le reishi est un champignon « polyvalent », agissant sur de nombreuses fonctions pour améliorer la santé générale de l'organisme : résistance au stress, amélioration des performances physiques et mentales, stimulation du système immunitaire ou encore réduction du taux de cholestérol.

Le reishi augmente la résistance de l'organisme

Ce « roi des herbes », comme il est surnommé dans toute l'Asie, est traditionnellement utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC) pour augmenter la résistance de l'organisme et stimuler le système immunitaire.

Comme le cordyceps ou le shiitaké, le reishi est un champignon adaptogène. Il est ainsi capable de régulariser l'action des glandes surrénales, chargées de relâcher des hormones dans le sang, notamment l'adrénaline et le cortisol (l'hormone du stress). Ainsi, le reishi s'avère particulièrement intéressant pour aider l'organisme à mieux gérer les situations stressantes.

Il permet également la relaxation du système nerveux, régularise l'humeur et contribue à améliorer les actions de défense de l'organisme. Le reishi semble également agir sur une autre forme de stress : le stress oxydatif. Accusé d'être à la base de nombreuses maladies chroniques (cancer, diabète, insuffisance rénale, maladie d'Alzheimer...), le stress oxydatif agresse l'organisme par l'action des radicaux libres et accélère le vieillissement.

Dans une étude parue en 2008 , il est apparu que « les polysaccharides de Ganoderma Lucidum peuvent être considérés comme de puissants antioxydants » et que le traitement a contribué à diminuer le stress oxydatif.

Mais le reishi possède une autre particularité : il s'adapte totalement aux besoins de l'organisme et est aussi bien capable de renforcer le système immunitaire que de le tempérer en cas de maladies auto-immunes ou d'allergies.

Là encore, le reishi doit cette faculté aux polysaccharides qu'il contient mais aussi aux triterpénoïdes. Ainsi, « divers composants de Ganoderma Lucidum, en particulier des polysaccharides et des triterpénoïdes, présentent une activité antioxydante in vitro » .

Toujours dans l'amélioration de la résistance de l'organisme, le reishi accroît la production de cellules tueuses naturelles comme les lymphocytes T et les macrophages.

Une propriété de plus en plus étudiée car, selon les résultats obtenus, le reishi présente des effets antitumoraux et agit sur l'inhibition de la croissance des cellules leucémiques .

En 2013, une étude consacrée à l'action antitumorale du reishi dans le cancer du sein a obtenu des résultats concluants : le reishi a inhibé la croissance tumorale, suggérant qu'il peut être « un traitement naturel potentiel des cancers du sein » .

Le resihi dans la réduction du taux de cholestérol et du diabète

reishi dans son espace naturel

Le reishi contribue également à régulariser les taux de sucre, de triglycérides et de cholestérol dans le sang.

En plus d'être bénéfiques pour la santé cardiovasculaire, les extraits de reishi possèdent un effet hypotenseur. Ainsi, ils semblent pouvoir réduire la tension artérielle en améliorant la circulation sanguine, y compris chez des personnes hypertendues. Le reishi contient également une quantité importante de fibres (41 g de fibres pour 100 g), capables de piéger le cholestérol et d'en réduire la quantité dans le sang.

En faisant baisser la tension artérielle et le taux de cholestérol, le reishi protège le coeur des problèmes cardiovasculaires et réduit les symptômes de certains maladies cardiaques : palpitations, douleurs thoraciques, essoufflement...

Dans une étude publiée en 2004, les composants de Ganoderma Lucidum se sont avérés avoir un effet hypoglycémiant.

Ainsi, l'hémoglobine glycosylée (forme particulière d'hémoglobine) et le glucose plasmatique ont significativement diminués après 12 semaines, indiquant un effet hypoglycémiant de l'extrait de reishi . Dans l'ensemble, les résultats obtenus par les différentes études menées sur le sujet révèlent qu'un apport de reishi aide à réguler les taux de glucose dans le sang. Toutefois, la plupart d'entre elles ont été effectuées sur des animaux et doivent donc être confirmées par des études cliniques.

Les effets secondaires

Qu'il soit pris sous forme de comprimés, de gélules, d'extrait solide ou liquide, le reishi présente généralement peu d'effets secondaires. Cependant, lorsqu'il est utilisé sur plusieurs mois, il peut générer une sécheresse au niveau de la bouche et de la gorge ainsi que des démangeaisons, des saignements de nez et des troubles abdominaux. La consommation de reishi n'est pas conseillée chez les femmes enceintes ou en période d'allaitement, chez les personnes souffrant d'hypotension artérielle ou devant subir une intervention chirurgicale. Pour une utilisation optimale du reishi, il est conseillé de demander l'avis de votre médecin avec qui vous établirez la posologie et la durée du traitement.