Gymnema sylvestris

Gymnema sylvestris

Le Gymnema sylvestris, ou Gymnema sylvestre, a longtemps été utilisé dans la médecine ayurvédique pour son effet inhibiteur du sucre. C'est d'ailleurs pourquoi il est connu sous le nom de Gurmar en Inde signifiant littéralement destructeur de sucre. Aujourd'hui, un bon nombre d'études ont permis d'avancer que cette propriété présente des actions bénéfiques sur la santé des diabétiques.

Présentation du gymnema sylvestris

Le gymnema sylvestris est une plante grimpante à feuilles persistantes originaire des forêts indiennes et du Sud-est asiatique. De nombreuses médecines traditionnelles ont eu recours à ses propriétés thérapeutiques depuis des siècles. En Afrique, entre autres, il sert de remède en cas de blessure ou de morsure de serpent. En médecine chinoise on l'utilise pour soigner les hémorroïdes, les diverses formes d'arthrite et les fièvres.

Sa plus grande vertu, qui d'ailleurs fait sa renommée parmi les plantes médicinales, reste sa capacité à détruire le sucre. Celle-ci a été reconnue depuis plus de 2000 ans par la médecine traditionnelle indienne. Elle a permis de traiter la fameuse pathologie d'urine de miel, nom donné au diabète sucré, dans cette partie du monde.

Principes actifs

Parmi tous les ingrédients actifs du gymnema, il y a notamment le gumiarine qui est un polypeptide et l'acide gymnémique, une saponine. Il renferme également d'autres composés, mais c'est de ce dernier que la plante tient son effet inhibiteur du sucre.

Propriétés médicinales du gymnema sylvestris

Selon les observations, l'acide gymnémique que renferme le gymnema présente la faculté de supprimer temporairement la perception du goût sucré. Une alimentation riche en sucres est loin d'être bonne pour la santé. Celle-ci peut, en effet, conduire à divers maux. Parmi ceux-ci figurent une modification de la flore intestinale, une hausse de l'acidité de l'organisme, le diabète et l'obésité. La consommation de sucre s'est pourtant largement accrue en quelques décennies seulement. Certaines personnes connaissent même des envies irrépressibles d'en manger au cours de la journée.

Inhibition de l'envie de sucre

Comme énoncé précédemment, le principe actif du gymnema supprime temporairement la perception du goût sucré. De ce fait, cela aide à réduire les envies de sucreries pendant un moment. Dès lors la consommation des friandises devient peu attrayante. Par conséquent, les personnes en mangeront moins, voire pas du tout. L'envie de sucre s'en retrouve ainsi contrôlée.

Il contribue, par ailleurs, à limiter l'absorption de sucre au niveau de l'intestin. Son véritable mode d'action sur le sucre reste, toutefois, très peu compris faute d'études approfondies.

Perte de poids

Le sucre peut non seulement augmenter l'envie de manger, mais également favoriser la prise de poids. En supprimant le goût sucré, le gymnema constitue l'aide idéale pour résister aux envies de sucrerie. Il contribue ainsi à éviter les grignotages qui sont les premières causes de prise de poids.

À part son action sur les papilles gustatives, cette plante agit aussi dans les intestins. Elle s'avère être à même de diminuer l'absorption du sucre à ce niveau. Sa prise limite alors un éventuel gain de poids pouvant être dû à une importante consommation de produits sucrés.

Diminution du taux de glycémie

On connait essentiellement la berbérine pour réduire le diabète mais on conseille aussi le gymnema sylvestris pour sa capacité à agir sur le sucre. Ce qui lui permet d'être bénéfique surtout chez les diabétiques.

L'acide gymnémique qu'il renferme confère au gymnema un effet hypoglycémiant. Plusieurs études ont même permis de montrer que l'administration d'extraits de cette plante chez des sujets diabétiques réduit le niveau de leur glycémie [1].

Ceci s'explique d'une part par son aptitude à limiter l'absorption intestinale de sucre. La quantité de celui-ci parvenant dans le sang s'en retrouve alors réduite.

D'autre part, une étude avance que la plante peut stimuler la sécrétion d'insuline au niveau du pancréas [2]. Une réparation des cellules pancréatiques responsables de la production de cette hormone a été, en effet, observée lors du traitement. Le principe actif est, par ailleurs, capable de rendre les cellules de l'organisme plus sensibles aux actions de l'hormone. Tout ceci va contribuer à réduire le taux de glucose déjà présent dans le sang.

Conseils d'utilisation du gymnema sylvestris

Le dosage maximal journalier permis est de 2 gélules soit environ 350 à 400 mg de feuilles de gymnema sylvestris.

Pour l'utiliser lors d'un besoin de glucose, ouvrir une gélule et verser les feuilles en poudre directement sur la langue. Son action inhibitrice du goût sucré va durer 1 à 2 heures.

Lors d'un régime amincissant, il est recommandé de prendre le produit à titre de complément alimentaire. Pris après le repas, il peut dans tel cas prévenir l'envie de grignoter des friandises ou d'autres produits sucrés.

L'effet hypoglycémiant du gymnema peut par ailleurs s'ajouter à ceux des médicaments ou autres plantes présentant la même action. Sa prise chez les diabétiques doit dès lors être soumise à un suivi strict du niveau de glycémie. Une modification des prescriptions médicales peut aussi être nécessaire.

Dans tous les cas, il est conseillé d'opter pour un produit proposant des feuilles de gymnema bio pour s'assurer de sa qualité.

Références

[1] Grover JK, et al. « Medicinal Plants of India with Antidiabetic Potential » J Ethnopharmacol. 2002.
[2] Al-Romaiyan A. et al. « A novel Gymnema Sylvestre Extract Stimulates Insulin Secretion from Human Islets in vivo and in vitro » Phytother Res. 2010.