Le Gingembre

Le gingembre (Zingiber officinalis) est une racine cultivée principalement en Chine et en Inde où son utilisation est largement développée. Mais l'intérêt pour le gingembre ne s'arrête pas aux frontières orientales et sa consommation, tant en cuisine qu'en médecine, se répand un peu plus chaque jour dans le monde entier.

racine de gingembre fraîche

Histoire et origine

Avant de découvrir quels bienfaits et avantages se cachent dans cette racine, il convient d'en apprendre un peu plus sur son histoire et ses origines.

Le gingembre est utilisé depuis près de 5000 ans dans la médecine traditionnelle chinoise ainsi que dans la médecine ayurvédique. Cet aliment, appelé Shen Fiang en chinois, était destiné à protéger le corps contre les maladies liées à une augmentation du Yin (associées au froid et à l'humidité). Mais on retrouve des traces du gingembre un peu partout dans le monde et dans de nombreuses civilisations : Perse, Égypte, Grèce, Rome, France et même Angleterre où un bol de gingembre trouvait aisément sa place sur la table d'Henry VIII...

Aujourd'hui, les principaux pays producteurs de gingembre restent l'Inde et la Chine mais aussi l'Australie, Hawaii, la Jamaïque, le Venezuela et le Pérou.

Les premières récoltes s'effectuent environ 10 mois après la plantation si les racines sont destinées à être réduites en poudre ou séchées. Mais la récolte peut aussi se réaliser un peu plus tôt dans la saison (au bout de 5 ou 6 mois seulement) si les rhizomes de gingembre sont consommés frais.

Après avoir été lavés, les rhizomes sont épluchés puis coupés en tranches avant d'être imbibés pendant plusieurs heures dans l'eau. Ils sont sont ensuite séchés sur des nattes en bambou pendant 7 à 14 jours, jusqu'à ce qu'ils perdent entre 60 % et 70% de leur poids.

La plupart des rhizomes sont enfin exportés à l'étranger où ils seront, en grande partie, réduits en poudre et consommés sous forme de gélules.

Comment le gingembre agit-il sur votre organisme ?

Un proverbe indien affirme que « toutes les bonnes qualités sont contenues dans le gingembre ». Et ce n'est pas sans raison ! Les propriétés les plus connues du gingembre sont les suivantes :

  • Nombreuses sont les civilisations qui considèrent le gingembre comme la « potion magique de l'amour » en raison de ses propriétés aphrodisiaques liées en réalité à ses vertus énergisantes. Très riche en huiles essentielles, le gingembre contient des minéraux et des vitamines, principalement du groupe B et C ;
  • Sa teneur en acides aminés et en antioxydants protège l'organisme contre le vieillissement cellulaire prématuré[1] ;
  • Le gingembre possède des propriétés anti-inflammatoires[2] en raison de la présence de gingérol, l'actif responsable de son goût caractéristique mais qui est aussi utile pour réduire les inflammations et la douleur chez les patients souffrant d'arthrite et de migraines ;
  • La racine facilite la digestion, prévient l'indigestion, les vomissements et les nausées principalement chez les femmes enceintes ;
  • Le gingembre permet de renforcer notre système immunitaire et nous protège ainsi contre les maladies infectieuses, les rhumes et les allergies ;
  • Il maintient un taux de glucose dans le sang et de cholestérol stable et améliore la circulation sanguine ;
  • Enfin, le gingembre contribue à accélérer le métabolisme de façon à faciliter la perte de poids dans le cadre d'un régime, tout en favorisant la digestion et l'absorption des aliments.

Les contre-indications et effets secondaires du gingembre

Avant de consommer du gingembre, sachez toutefois qu'il possède des effets anticoagulants, cardiotoniques et hypoglycémiantes pouvant interférer avec certains médicaments pour le sang, le coeur et le diabète. Le gingembre présente très peu d'effets secondaires, les plus souvent rencontrés étant des diarrhées légères, des brûlures à l'estomac ou encore des éruptions cutanées.