L'acérola : Bienfaits et propriétés de ce stimulant

acérola

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une panacée, l'acérola est toutefois réputé pour ses nombreux bienfaits sur la santé. Sa particularité réside dans sa très haute teneur en vitamine C (acide L-ascorbique), estimée à 20 fois plus à celle de l'orange. Ce qui a rapidement attiré l'attention, même des plus grands chercheurs.

Présentation de l'acérola

L'acérola est un arbuste originaire des zones tropicales de l'Amérique latine, notamment le Brésil. Il est aussi connu sous les noms scientifiques Malpighia emarginata, Malpighia glabra ou Malpighia punicifolia. C'est dans ses fruits, du même nom, apparemment très proches de la cerise, qu'il renferme toutes ses vertus thérapeutiques. Ce qui explique, d'ailleurs, pourquoi ils sont aussi appelés cerises de la Barbade ou cerises des Antilles.

Depuis longtemps, les Indiens de l'Amazonie se servaient déjà de ces baies pour traiter diverses affections. Il en fut, entre autres le cas, de la diarrhée, des affections hépatiques, des états fébriles, des empoisonnements. Aujourd'hui, des extraits sont disponibles et préconisés en médecine notamment pour tonifier l'organisme et stimuler ses défenses immunitaires.

Le fruit de l'acérola tient surtout ses effets médicinaux de sa composition nutritionnelle. Il est, en effet, très riche en vitamine C et renferme également d'autres vitamines en quantité considérable. Il contient aussi des minéraux, dont calcium, fer, phosphore, magnésium, ainsi que des antioxydants, des flavonoïdes et des anthocyanines.

Bienfaits santé de l'acérola

L'acérola est admis comme ayant certaines propriétés thérapeutiques pouvant être utilisées lors de certaines affections.

Stimulant du système immunitaire

Tout comme l'ashwagandha, l'acérola compte parmi les plantes connues comme pouvant stimuler le système immunitaire. Il doit essentiellement cette propriété par son importante teneur en vitamine C et en antioxydants. C'est pourquoi il est souvent prescrit pour la prise en charge de diverses infections bactériennes, virales et même fongiques. Parmi celles-ci figurent notamment les affections saisonnières comme les grippes et les rhumes. Il est aussi utilisé pour booster l'immunité en cas d'angine, de bronchite, et autres atteintes de la sphère ORL.

À part cet usage curatif, le fruit est également préconisé à titre de traitement préventif. Il est notamment des plus appréciés en cas d'épidémies, avant l'hiver, et avant les voyages à l'étranger.

Tonifiant de l'organisme

Grâce à sa composition nutritionnelle, l'acérola est considéré comme un superfruit à utiliser pour revitaliser et reminéraliser l'organisme. Son usage peut alors s'avérer utile notamment en cas d'affaiblissement, d'asthénie ou de manque d'énergie. C'est ce qui se produit, entre autres, au cours d'une maladie, d'une convalescence ou suite à un effort physique important. Il est aussi bénéfique même en cas de fatigue nerveuse telle que lors d'une longue période de stress ou de surmenage.

Cette action tonifiante de l'organisme est, en outre, des plus nécessaires en cas d'activités physiques importantes. Le fruit va, en effet, améliorer la résistance et l'endurance du corps aux efforts. Il contribue également à une meilleure reminéralisation des cellules, et abréger le temps de récupération.

Antioxydant

La haute teneur de l'acérola en antioxydants et vitamines lui procure un effet antioxydant puissant. A l'instar du shiitaké, un champinon chinois, l'acérola est capable de neutraliser les attaques radicalaires. Une telle action est admise comme pouvant ralentir le processus du vieillissement cellulaire. Il s'avère même que la plante peut stimuler la sécrétion de collagène.

Cette même propriété de l'acérola est aussi avancée comme pouvant aider à prévenir les cancers et à inhiber la croissance des cellules tumorales.

Lors de certaines recherches, il a été constaté que des extraits d'acérola empêchent, d'une part, l'oxydation du mauvais cholestérol (1). D'autre part, ils protègent les cellules des effets néfastes engendrés par des taux sanguins élevés de sucre et de graisse. Ce qui s'explique surtout par la présence d'antioxydants et de vitamine C en grande quantité dans ces baies.

Dosage et précautions d'utilisation

Consommer des baies d'acérola quotidiennement est excellent pour rester en bonne santé. Cependant, ce fruit rouge tel qu'il est n'est pas disponible sur tous les commerces. On retrouve essentiellement des compléments alimentaires, des produits en poudre, en jus, en gélules ou en comprimés. Dans tel cas, il faut s'assurer que le produit soit d'origine bio pour pouvoir profiter de tous les bienfaits du fruit. Il faut également prendre une marque de qualité, et s'assurer d'une teneur riche en principes actifs.
Pour l'usage de l'acérola dans le cadre d'un traitement ou d'une cure, la dose moyenne fréquemment prescrite est de 1 à 3 g par jour. La posologie devra, toutefois, être adaptée en fonction de l'affection et de la personne concernée. Bien qu'un dosage plus élevé soit encore toléré par certains organismes, s'en tenir aux recommandations du fabricant ou du médecin est conseillé.

Les effets indésirables les plus souvent rencontrés avec l'utilisation des extraits de cette plante sont des diarrhées, nausées, dyspepsie. Ils surviennent surtout lors d'un surdosage. La présence de vitamine C dans la médication peut, par ailleurs, favoriser la formation de calculs rénaux. Elle est donc proscrite chez des sujets souffrant de gouttes, de calculs et autres affections rénales. Il en va de même en cas d'allergie à ce fruit.

Références

(1) Leffa D. et al. « Corrective Effects of Acerola (Malpighia marginata DC.) Juice Intake on Biochemical and Genotoxical Parameters in Mice Fed on a High-Fat Diet.» Mutat. Res. 2013.