Le Ho Shou Wu

ho shou wu brut

Le Ho Shou Wu, de son nom scientifique Polygonum multiflorum, est couramment appelé Renouée à fleurs nombreuses ou multiples.

Utilisée depuis des siècles dans la médecine traditionnelle chinoise, cette plante étonnante est considérée comme un excellent fortifiant naturel capable de traiter de nombreux symptômes associés au vieillissement prématuré : baisse de libido, infertilité, fatigue ou encore chute de cheveux (alopécie).

banière ho shou wu

Le Ho Shou Wu tire d'ailleurs son nom du chinois « le général Ho a des cheveux noirs ».

Son effet réputé pour lutter contre le blanchissement du cheveu tire son origine d'une légende chinoise. Le général Ho, alors emprisonné dans une cellule, n'avait que pour seule nourriture des racines de Ho Shou Wu. Un an plus tard, le général Ho fût retrouvé rajeuni et doté de magnifiques cheveux noirs.

Aujourd'hui, le Ho Shou Wu est principalement cultivé en Extrême-Orient (Chine, Taïwan et Vietnam), région dont il est originaire. Il est notamment apprécié pour sa culture facile et sa résistance au froid (au moins jusqu'à -18°C).

Appartenant à la famille des Polygonaceae, comme l'oseille, le Ho Shou Wu prend la forme d'une plante grimpante pouvant atteindre jusqu'à 5 mètres et produit une multitude de fleurs blanches.

Mais si le Ho Shou Wu est reconnu à travers le monde, ce n'est pas vraiment pour sa floraison mais pour sa racine.

Comme pour le ginseng, la racine du Ho Shou Wu revêt une étonnante forme humaine au bout de 2 à 3 ans de culture. Dans la médecine traditionnelle chinoise, elle fait l'objet d'une préparation bien particulière : les tubercules frais sont tranchés puis cuits dans une soupe de haricots noirs avant d'être séchés.

Cette préparation, aussi bien médicinale qu'alimentaire, est indiquée pour fortifier les reins, revitaliser les cheveux et lutter efficacement contre l'alopécie. Les feuilles de Ho Shou Wu semblent également posséder une action tonique et anti-âge.

Aujourd'hui, le Ho Shou Wu fait l'objet d'une demande mondiale importante et de nombreuses recherches qui s'intéressent notamment à la lécithine, l'émodine et la rhéine. Ce sont ces 3 substances naturellement présentes dans la racine du Ho Shou Wu qui sont responsables de ses propriétés médicinales.

Propriétés et bienfaits du Ho Shou Wu

racine de Ho shou wu à l'état naturel

En médecine traditionnelle chinoise, le Ho Shou Wu est avant tout reconnu comme un excellent tonique naturel, indiqué pour stimuler et améliorer les fonctions du foie et du rein. Il soutiendrait notamment le fonctionnement des glandes surrénales situées, comme leur nom l'indique, au-dessus des reins.

Ces dernières sont chargées, entre autres, de sécréter des hormones indispensables à l'organisme tel que le cortisol, qui permet de protéger l'organisme contre le stress, mais aussi la testostérone ou encore l'aldostérone qui joue un rôle dans les variations de la tension artérielle.

Le Ho Shou Wu est utilisé pour enrichir le « Yin » (l'énergie) du foie et des reins et, ainsi, améliorer les différentes fonctions dont ils sont responsables. En médecine chinoise, la beauté et la santé des cheveux sont en lien avec le système du rein et du foie.

En améliorant leur fonctionnement, la racine de Ho Shou Wu lutte donc contre les cheveux cassants, grisonnants ou qui tombent prématurément (calvitie). Toutefois, les études scientifiques sur le Ho Shou Wu et son action sur les cheveux sont encore peu nombreuses.

En 2015, une étude consacrée aux propriétés du Ho Shou Wu a mis en évidence une autre de ses qualités : sa teneur en lécithine, rhéine et émodine. La lécithine est un lipide naturellement produit par le foie. Elle intervient notamment dans le bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux, dans le transport du cholestérol ou encore dans l'amélioration de l'absorption de certaines vitamines (A, D, E et K). La rhéine, quant à elle, est un acide classique reconnue pour son activité antibactérienne et son action sur les cellules.

Ainsi, selon une étude parue en 2001,la rhéine peut inhiber l'hypertrophie cellulaire, prévenir et ralentir la progression de la néphropathie diabétique, une atteinte des petits vaisseaux par excès de sucre dans le sang. Enfin, le Ho Shou Wu contient également de l'émodine à l'action laxative, purgative et hépatoprotectrice. Ainsi, une étude de 2012 démontre que l'émodine du Polygonum multiflorum « peut être efficace pour atténuer les dommages au foie ». Les propriétés du Ho Shou Wu sont donc multiples et interviennent dans l'amélioration de nombreuses fonctions de l'organisme.

Posologie et effets secondaires du Ho Shou Wu

Si le Ho Shou Wu peut être utilisé pour traiter une grande variété d'affections, il convient toutefois d'être vigilant, de respecter la posologie et la durée de traitement pour éviter d'éventuels effets secondaires. Le plus souvent, la dose quotidienne recommandées est de 3 grammes de Ho Shou Wu, à raison de 3 fois par jour.

Cette posologie peut varier en fonction de votre âge, de votre état de santé et de vos besoins. Comme pour toute autre plante médicinale, la prise de Ho Shou Wu doit faire l'objet d'un suivi médical. La poudre de racine de Ho Shou Wu peut être ajoutée dans un jus, une soupe ou un smoothie. Il peut également être intéressant de faire une cure de 3 à 4 mois maximum pour tonifier l'organisme.

La prise de Ho Shou Wu n'est pas conseillée chez les femmes enceintes et allaitantes, en cas de déficience de la rate et de l'estomac ou de présence de mucosités. Les effets secondaires du Ho Shou Wu sont peu nombreux et la racine est généralement bien tolérée par l'organisme.

Des effets indésirables ont toutefois été rapportés telles que des démangeaisons, des rougeurs, des douleurs abdominales ou des diarrhées en raison de l'action laxative de la rhéine. Si vous constatez de tels symptômes, stoppez votre consommation de Ho Shou Wu et demandez un avis médical.