Le Chardon-Marie : la plante pour le foie... mais pas seulement !

Chardon Marie

Que ce soit dans la pharmacopée chinoise, européenne, ou ayurvédique, le chardon-Marie occupe une place de choix. Plante pour le foie par excellence, elle détoxifie l'organisme, soutient les fonctions hépatiques et permet de prévenir certains maux. Mais le chardon-Marie agit également sur d'autres organes et fonctions de l'organisme. Saviez-vous, par exemple, qu'il est efficace contre le diabète, les troubles digestifs ou encore certains cancers ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le chardon-Marie !

L'action du chardon-Marie sur les fonctions hépatiques

Impossible d'aborder les bienfaits du chardon-Marie sans parler de son action bénéfique sur le foie. En effet, c'est cette propriété qui a rendu la plante célèbre dans le monde entier. Nous devons l'histoire du chardon-Marie en tant que plante médicinale à la médecine traditionnelle chinoise. Ses utilisations figuraient déjà dans les livres fondateurs de cette médecine où l'on recommandait ce produit pour protéger et stimuler le foie tout en le débarrassant de ses toxines. Les recherches et avis des chercheurs ces dernières années ont permis de confirmer ces propriétés et de comprendre le fonctionnement de la plante.

Les résultats obtenus attestent qu'elle est encore aujourd'hui l'une des meilleures solutions naturelles pour le foie. En effet, il a la particularité d'agir de façon globale sur le foie :

-Premièrement, une action préventive contre les dommages du foie liés aux médicaments, à la consommation d'alcool...

-Deuxièmement, une action curative et thérapeutique contre certains troubles hépatiques et hépatopathies (hépatite, cirrhose...)

-Troisièmement, une action d'entretien pour soutenir le bon fonctionnement du foie, mais aussi de la vésicule biliaire et des reins, étroitement liés.

Une action préventive

Le foie est un organe "multifonction" du corps humain. Il est à tout prix indispensable pour le fonctionnement de notre organisme car il est chargé de la production d'enzymes essentielles à la digestion. En médecine traditionnelle chinoise, le foie gère l'énergie et l'équilibre de l'organisme. Par conséquent, un mauvais fonctionnement de ce dernier a des répercussions sur les émotions, la digestion et la sécrétion de bile. En effet, le foie fonctionne de pair avec la vésicule biliaire qui doit stocker la bile. Malheureusement, la prise de certains médicaments, la consommation d'alcool, les métaux lourds... peuvent avoir des effets néfastes, aggraver certaines maladies existantes et causer des dommages plus ou moins importants. C'est dans ce genre de situations que l'action préventive du chardon-Marie est précieuse. La plante peut donc réduire les méfaits de certains médicaments hépatotoxiques et protéger les cellules hépatiques en empêchant la fixation de molécules toxiques.

Une action curative

Si le foie est déjà endommagé ou lorsque les patients sont atteints de troubles hépatiques, le chardon-Marie présente alors des effets thérapeutiques. C'est notamment le cas lors d'hépatites aiguës ou chroniques, se caractérisant par une inflammation du foie d'origine virale ou toxique. De nombreuses études se sont intéressées à l'action du chardon-Marie chez des patients concernés par des troubles hépatiques. Les chercheurs ont notamment étudié l'effet produit par la silymarine, une substance naturelle et principal constituant actif du chardon-Marie. En 1989, les patients ayant reçu de la silymarine ont montré une réduction des symptômes de la cirrhose [1]. En 2004, l'OMS a d'ailleurs reconnu son usage comme « cliniquement validé ».

Une action d'entretien

Enfin, le chardon-Marie agit comme une plante de soutien en encourageant le fonctionnement du foie, la production de nouvelles cellules saines et la production de bile. Ainsi, ce produit soulage les troubles digestifs et facilite la digestion des graisses. Parmi les plantes, le chardon-Marie est donc un véritable allié pour un bon fonctionnement hépatique.

Découvrez notre sélection de chardon Marie

Le chardon marie dans la lutte contre le diabète

Le chardon-Marie n'est pas qu'une solution intéressante pour le foie. Des études ont mis en évidence le potentiel de la plante dans la lutte contre le diabète de type II. Encore une fois, les résultats sont dus à l'action de la silymarine contenue dans la plante. En 2006, des chercheurs ont conclu que "le traitement par la silymarine chez des patients diabétiques de type II a un effet bénéfique sur l'amélioration du profil glycémique" [2]. En effet, au cours de cette étude les patients ont montré une diminution significative des taux d'HbA (hémoglobine glyquée), de glucose, de cholestérol total, de LDL, de triglycérides SGOT et de SGPT (alanine transaminase) par rapport au placebo. Il s'agit de résultats prometteurs qu'il convient de confirmer avec d'autres études...

Autres propriétés médicinales

Bien que la silymarine soit le principal constituant actif du chardon-Marie, la plante contient également d'autres composés intéressants bénéfiques pour la santé. Elle présente notamment une teneur élevée en vitamines C et E. Le chardon-Marie exerce également une activité antioxydante pour contrer les dommages des radicaux libres. Enfin, il semble aussi doté de propriétés anti-inflammatoires.

Cette plante incontournable de la médecine traditionnelle chinoise est peu à peu devenue la référence dans le soulagement des fonctions hépatiques. De par ses effets sur le foie, la vésicule biliaire et les reins, il agit sur des fonctions essentielles de l'organisme pour améliorer la santé générale. Les récentes études consacrées à la plante pourraient encore mettre en lumière de nouveaux bienfaits...

Où trouver du chardon-Marie et quelle posologie ?

Retrouvez toutes les informations essentielles pour acheter du chardon-Marie bio dans notre guide d'achat. Vous découvrirez pourquoi nous avons choisi la marque Dynveo comme étant actuellement la meilleure qualité du marché. Nous conseillons la posologie suivante :

Une gélule de 200mg d'extrait sec de chardon-Marie au repas du midi et du soir pendant un mois (cure d'attaque), puis une seule par jour en entretien.

A cette dose, il n'y a aucun effet secondaire de déclaré.

 

Références :

[1] Essai contrôlé randomisé portant sur le traitement à la silymarine chez des patients atteints de cirrhose du foie. J Hepatol. 1989 juill.

[2] L'efficacité de Silybum marianum (L.) Gaertn.(silymarine) dans le traitement du diabète de type II : essai clinique randomisé, à double insu, contrôlé par placebo. Phytother Res. 2006 déc.