Les vrais et faux Ginsengs

Les différentes variéts de ginseng

Le ginseng est une plante originaire de Chine et de Corée. Son nom scientifique est Panax ginseng (Panax signifie « guérison » en grec). Cependant, on le connaît traditionnellement le nom commun de « ginseng ». On l'utilise beaucoup en phytothérapie pour ses propriétés sur notre organisme. Il existe une grande variété de plantes regroupée sous cette appellation... mais toutes ne se valent pas.

Les vrais ginsengs

Il existe une multitude de ginsengs aux noms différents : coréen, canadien, américain, chinois... D'autres, comme le Ginseng sibérien ou Eleuthérocoque, n'ont en fait rien à voir avec le ginseng. C'est pourquoi il vous faut être particulièrement vigilant lors de votre achat. Privilégiez toujours l'une des 3 variétés de ginsengs ci-dessous :

L'asiatique

Panax ginseng CA Meyer

Panax ginseng CA Meyer

Cultivé en Corée, en Asie du Nord-Est et en Chine, le ginseng coréen, rouge ou chinois est le plus couramment utilisé. Il contient la plus grande diversité de propriétés médicinales que tous les autres types. Ses principaux ingrédients actifs sont les saponines, aussi connues sous le nom de ginsénosides.

Le ginseng coréen est le plus efficace avec 36 types de ginsénosides différents, comparé aux autres variétés de ginseng. Sachez que ce sont les racines qui contiennent les bienfaits de ce produit. On le considère comme le « roi des herbes » dans de nombreux pays. Il est essentiellement cultivé dans les forêts du nord de la Chine, en Mandchourie et en Corée. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on l'utilise pour tonifier le « Qi » (énergie vitale ou force énergétique) et nourrir l'énergie « Yang ».

Le Panax Ginseng CA Meyer est bon pour stimuler le système immunitaire, combattre la fatigue et le stress, ralentir le vieillissement, améliorer la mémoire, réduire le cholestérol et renforcer le muscle cardiaque [1].

L'américain

Panax quinquefolium

Panax quinquefolium

Cultivé en Amérique du Nord. Originaire des forêts de l'est de la Géorgie et du Québec, il a longtemps été utilisé par les Amérindiens.

Bien qu'il ne soit pas aussi connu que le chinois, il existe depuis des centaines d'années. L'américain a un caractère plus « yin » et est plus frais que son homologue chinois.

Même si c'est un excellent énergisant pour l'organisme, il calme le système nerveux central et réduit la pression artérielle.

En Chine, on l'utilise beaucoup pour calmer la fièvre et réduire la fatigue. Il est également efficace pour traiter la toux associée à des maladies pulmonaires telles que la tuberculose, les infections broncho-pulmonaires ou l'asthme [2].

Le japonais

Panax japonicus

Panax japonicus

Cultivé et transformé au Japon. Bien que contenant beaucoup moins de ginsénosides que le chinois (environ 15%), le japonais (ou ginseng rouge) est souvent utilisé par les herboristes du pays pour ses grandes qualités.

La racine, préalablement traitée à la vapeur avant d'être séchée, stimule l'activité cérébrale et la mémorisation. Elle augmente également la résistance à la fatigue et au stress et lutte contre le vieillissement.

Lorsque vous choisirez, nous vous recommandons de vous concentrer essentiellement sur le Panax ginseng CA Meyer, la variété qui concentre sans aucun doute le plus grand nombre de principes actifs.

Les faux ginsengs

Méfiez-vous de ces pseudo ginsengs. Si le taux de ginsenoïdes n'est pas indiqué sur le produit (car sûrement trop faible), c'est qu'il s'agit probablement d'un faux. De plus, certaines plantes sont cultivées dans des conditions inappropriées. L'objectif étant de garantir aux fournisseurs une meilleure productivité au détriment du consommateur.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons listé pour vous ces pseudo ginsengs. Le plus connu est le Ginseng sibérien ou Eleuthérocoque.

Ginseng sibérien

Cependant, le sibérien n'est pas un vrai ginseng. Il ne fait pas partie de la même famille que le Panax Ginseng et ne contient pas de ginsénosides. On appelle ses principaux composants actifs éleuthérosides.

Même s'il présente plusieurs vertus reconnues par la pharmacopée traditionnelle chinoise, notamment pour stimuler le système immunitaire, il est originaire des forêts de Russie. De plus, il ne présente aucune ressemblance avec le véritable Panax Ginseng. Son appellation est principalement due à son caractère adaptogène et à ses propriétés immunostimulantes, en partie similaires au coréen ou chinois.

D'autres plantes, comme l'angélique chinoise, le ginseng péruvien, malaisien ou encore indien, sont nommées « ginseng » en raison de leurs propriétés adaptogènes. Cependant, leurs propriétés physiologiques diffèrent significativement de la variété originale.

Ainsi, avant de vous lancer, soyez vigilant car devant la grande diversité des distributeurs disponibles sur le marché, il vous faudra distinguer les vrais des faux ginsengs. Soyez toutefois assuré d'une chose : le Panax Ginseng est la seule variété qui vous garantira des résultats à la hauteur de vos espérances !

[1] Source : http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=ginseng_ps

[2] Source : http://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/ginseng.html